Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/06/2014

Présentations de livres sur la différence

Nouvelle rubrique pour Envols, nouvel intervenant :

Dominique Sénore, pédagogue, nous présente deux livres sur la différence.

 

A-la-rencontre-de-Ferdinand_parental_full_blog.jpg

J’ai eu envie de vous présenter « A la rencontre de « FERDINAND », paru aux éditions HD, en janvier 2014. Je ne connais pas Ferdinand, je ne connais pas ses parents mais ils m’ont écrit et j’ai été touché par leur histoire. Le petit livre que Francesca Pollock a écrit avec Jean-Benoît Patricot, lequel a également illustré l’ensemble (sans oublier la mise en couleurs effectuée par Sophie Plouvier)  nous fait découvrir « l’autrement que prévu », ainsi que, sans doute au tout début et pendant quelques secondes, l’autrement que souhaité. Mais dès la première page et les trois premières illustrations, on comprend que FERDINAND ne laissera personne indifférent, autour de lui ! Que ce soient les membres de sa famille où bien ses copines et copains, même si ces derniers sont absents. On devine bien qu’il doit en avoir, comme tout garçon de son âge !

"A la rencontre de FERDINAND" nous enseigne à accepter la différence, à l’accepter. FERDINAND, vous l’aurez compris, est un garçon extraordinaire qui vit, autant que faire se peut, une vie ordinaire, entre l’école, sa maison, la piscine et les voyages qu’il affectionne. Quand on a refermé le livre, on a envie de le partager avec d’autres, ses enfants ou petits enfants, ses neveux ou nièces ou encore des élèves si on est professeur. Le plus tôt est sans doute le mieux. « A partir de trois ans » est-il inscrit dans une étoile sur la couverture.

A installer sur les étagères de toutes les bibliothèques, pour le plaisir partagé des petits et des grands lecteurs !

A la rencontre de Ferdinand, de Jean-Benoît Patricot et Francesca Pollock, HD éditions, mai 2014, 10 €

petite-casserole.jpg

Accepter l'Autre, l’imprévu, accepter l’autrement que prévu… Voilà ce que nous montre Isabelle Carrier dans son album « La petite casserole d’Anatole » !

Au fil des pages, avec un graphisme épuré, nous apprenons à découvrir Anatole, avec ses difficultés, mais ses espaces de réussite aussi. Nous découvrons un petit bonhomme étrange qui essaie de participer autant qu’il peut à la vie ordinaire qui l’entoure… sa « petite casserole », qui lui est tombée dessus, un beau mauvais jour, devient rapidement une entrave, le mettant dans la situation de ne plus pouvoir, ni vouloir vivre avec les autres, tant cette casserole est encombrante… Anatole s’isole alors et pourrait même sombrer dans une grave crise. Heureusement pour lui, il va rencontrer une personne « extra-ordinaire », qui lui ressemble, mais pas tout à fait… qui peut l'entendre, l'aider à accepter sa différence, et ainsi faire évoluer le regard des autres.

Et comme le pire n’est jamais certain, enfin dans cet album, bien accompagné, Anatole peut reprendre ses activités, d’autant que…

Mais là, je dois m’arrêter pour vous laisser découvrir la fin de l’histoire. Une histoire, vous le comprenez qui est à faire découvrir à tous les jeunes et moins jeunes lecteurs mais aussi à celles et ceux qui ne sauraient pas encore, et auxquels des personnes « extraordinaires » accepteraient d’en faire une lecture très enrichissante !

La petite casserole d’Anatole, d'Isabelle Carrier, Bilboquet-Valvert, mars 2009, 13.50€

 

Dominique Sénore

Juin 2014

 

 

00:21 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)