Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/11/2009

Ateliers de Bruno Heitz

 Les 3 et 4 /11 /09 à l'I.M.E de Vaugneray

LA PEUR :
Projet de création en groupe d’une bande dessinée d’une planche sur ce thème, en trois temps pour ENVOLS D’ENFANCE en milieu hospitalier.


Premier temps :
Le principe de mes ateliers étant basé sur le dessin déclencheur de parole et d’écrit, je commence par dessiner sur une grande feuille un personnage. Je parle de son expression. Je donne à ses traits un air apeuré. De quoi a-t-il peur ? Les enfants me parlent, nous choisissons une piste. Je fais un second dessin, puis un troisième de façon à créer sous la dictée des enfants une grande fresque, bande dessinée muette d’une dizaine d’images. Je numérote les images qui deviendront des cases. À la fin de cette séance je fais dessiner les enfants au crayon sur papier libre, peu importe le format.


Deuxième temps :
Écriture des dialogues ( dictée à l’adulte ), découpe et écriture de ces dialogues en bulles «géantes » que je positionne de façon provisoire sur le dessin. Je présente un « gaufrier » grand format, dont seules les bandes horizontales sont tracées. Nous définissons les verticales en fonction de l’action (case panoramique, verticale, voire case sans cadre pour onomatopée ou effet de surprise ). Découpe de papiers au format de chaque case, les enfants dessinent chacun une case après positionnement d’espaces réservés aux bulles, onomatopées, personnages, etc…


Troisième temps :
Dessin au crayon, écriture des bulles. Dessins et textes finalisés à l’encre. (Feutres noirs plus ou moins fins. ) Photocopie de ces dessins. Positionnement sur le gaufrier des images, travail sur la « case-titre » en haut à gauche. Éventuellement mise en couleur (sur les copies) des éléments contribuant à la compréhension de l’histoire : habits du héros, éléments comme le bleu de l’eau ou le rouge du sang…)


Chaque séance peut durer d’une à deux heures, avec une dizaine ou une douzaine de participants. Selon l’âge ou la pathologie des enfants, le sujet et le résultat du travail peuvent être très différents.

Les commentaires sont fermés.